L'histoire de la génération "LORNO", de ses débuts jusqu'à aujourd'hui

Le service d’approvisionnement en eau de la commune de Vechigen alimente environ 3 500 personnes en eau potable. Le réseau de conduites a une longueur d’environ 27 kilomètres et compte 210 bouches d’incendie.

 

 

Cependant, le réseau de conduites d’eau a un point faible, car, encore aujourd’hui, il n’existe pas de système de contrôle. Cela signifie que le contrôle du réseau ne peut être effectué qu’avec une seule mesure sur site et que seules des captures instantanées sont disponibles pour l’évaluation de l’état. Dans ces cas, le système de surveillance de réseau «LORNO» pourrait apporter une aide réelle. «LORNO» signale d’importants dépasse-ments de la valeur du flux de l’eau en envoyant un SMS et un e-mail à des destinataires définis. En 2006, le  service d’approvisionnement en eau à Vechigen a d’abord contacté la société Hinni pour réaliser un projet pilote «LORNO» dans le domaine de l’approvisionne-ment en eau. Cependant, après quelques essais, le projet a dû être reporté, car le système de surveillance n’était pas suffisamment abouti.

Sept ans plus tard, en 2013, la commune de Vechigen a décidé d’installer le système de surveillance de réseau «LORNO 1» sur les 69 hydrantes. Grâce au contrôle  automatique des valeurs du flux de l’eau, cinq fuites  sur la conduite principale et trois sur les raccordements domestiques ont pu être localisées. Sur les conseils de la société Hinni, la commune de Vechigen a  augmenté son budget d’entretien des  conduites en eau potable avant l’installation du  système de surveillance «LORNO 1». Les coûts  supplémentaires des travaux de réparation ont pu être  pratiquement absorbés.

La commune de Vechigen achète de l’eau potable au réseau d’alimentation en eau de la région de Berne (WVRB) et a tout intérêt à limiter autant que possible les pertes en eau dans le réseau de distribution.

Le système de surveillance «LORNO 1» offre certains avantages pour l’approvisionnement:

  • Détection précoce d’une fuite
  • Délimitation de la fuite pour une détection de fuite locale précise
  • Réparation planifiée (pas d’interventions de nuit ni pendant des jours fériés), sauf en cas de rupture de conduites
  • Réduction des coûts grâce à une diminution des pertes d’eau et des dégâts conséquents
  • Des bruits peuvent également être entendus sur les tuyaux en polyéthylène, car ils sont transmis via la colonne d’hydrante au microphone situé dans l’hydrante.

Lors de l’extension du réseau d’approvisionnement,  les hydrantes ont récemment été équipées du  système «LORNO 2», compatible avec «LORNO 1».

Au début de l’année 2019, un échange de batteries est prévu. Hinni profitera de cette occasion pour équiper tous les répéteurs de «LORNO 3». Cette mise à jour permet une meilleure sécurité de la connexion des données, offrant ainsi une sécurité de connexion accrue lors de la collecte des données.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières
Une commune voisine installera «LORNO 3» en 2019 et en équipera un tiers des hydrantes, ce qui permettra de surveiller l’ensemble du réseau d’approvisionnement. Le fonctionnement et la gestion de la surveillance du réseau sont assurés par le service d’approvisionnement en eau de Vechigen, permettant ainsi d’utiliser des synergies et d’économiser des coûts.

Exemple de calcul perte, sans amortissement:
Une perte de deux litres par minute sur le réseau de distri-bution d’eau par kilomètre de conduite est normale. Cela est également indiqué dans les principes directeurs de la SSIGE.

Exemple de calcul:
27 km de conduite d’eau avec une perte de deux litres
par kilomètre par minute
= (2 l × 27 km × 60 mn × 24 h × 365 j) : 1 000 = 28 382 m3
Lors du calcul, les gros consommateurs doivent être pris en compte!

Fazit
2011 la perte d’eau était de 36,86%
2014 après l’installation de «LORNO 1», la perte
a été réduite à 21,72%
2017En , après seulement trois ans d’utilisation de «LORNO 1», la perte d’eau a été réduite à 17,7%.