Les hydrantes Hinni à l'épreuve

Le banc d’essai de la partie inférieure d’hydrante (banc d’essai BE) existant s’est révélé à maintes reprises être un goulot d’étranglement dans le processus de production de Hinni AG. Afin d’accroître sa capacité et sa productibilité, un deuxième banc d’essai BE automatique a été réalisé. Sa mise en œuvre s’est déroulée en trois étapes.

 

 

Le banc d’essai BE existant, développé par Hinni en 2005 et intégré dans le processus de production des hydrantes en 2006, s’est maintes fois  révélé être un goulot d’étranglement dans le  processus. Avec un carnet de commandes important, il était  nécessaire  de travailler en atelier en deux équipes, ce qui entraî-nait des coûts correspondants. Conformément à la loi de Murphy, le banc d’essai a échoué à plusieurs reprises en raison de problèmes techniques.

Les objectifs du projet étaient donc clairs: il fallait non seulement augmenter la capacité pour surmonter les pics de charge, mais aussi accroître la productibilité. Le projet a démarré avec les accords d’objectifs pour 2016/2017. La tâche consistait à reproduire le banc d’essai existant avec toutes les pièces requises et tous les réglages nécessaires. La mise en œuvre s’est déroulée de mai 2016 à février 2018 en trois étapes.

Après avoir créé le plan de projet et le contrôle de dessin, des devis pour la nouvelle production des composants requis ont pu être obtenues. Après leur examen, les commandes ont été passées. Au cours des quatre à cinq mois qui se sont écoulés jusqu’à la réception des nouvelles productions, le banc d’essai manuel du service de développement a été remplacé par manque de place. D’autres optimisations ont été effectuées pour les travaux de maintenance. Ainsi, l’espace disponible est utilisé de manière optimale et procure les meilleurs avantages possibles en termes de production.

La deuxième phase du projet, à compter de mars 2017, était axée sur les pièces de série industrielles. De plus, l’installation de la pneumatique, le câblage des capteurs et des motorisations à la centrale (centrale programmable en matériel / logiciel) ont été aussi effectués. La coopération avec les spécialistes du contrôle d’Inframatic GmbH, dont les compétences étaient déjà convaincantes dans les projets d’optimisation antérieurs, a été très rentable. La centrale a été mise en service début décembre.

Une version complète pour la production nécessitait des tests intensifs. Ces derniers ont été réalisés avec la pleine utilisation du nouveau banc d’essai au quotidien.  Étant donné que toutes les valeurs de la phase de test ont correspondu aux attentes, la validation a finalement été accordée. La documentation requise a été adaptée et de nouvelles instructions de travail ont été créées. La formation des employés n’a nécessité que peu d’efforts, car le nouveau banc d’essai optimisé est identique au premier.

Grâce au savoir-faire et aux compétences des  employés de Hinni, la construction du banc d’essai a été presque  exclusivement gérée en interne.